Équine Natural Food est la 1ère marque d'alimentation équine dotée du label Agriculture Biologique.

Liens utiles

Nous contacter

Mon panier
0,00
Blog

L’estomac : essentiel et pourtant si vulnérable

Niveau de technicité : 🐎 

L’estomac est le premier organe qui va permettre la digestion des aliments par des phénomènes chimiques au cours de leur progression dans le système digestif. L’estomac du cheval est dit simple car il est composé d’une seule poche d’où le qualificatif « monogastrique » qui leur est attribué dans le jargon vétérinaire. Il est de faible capacité (10 à 15 litres) et se vide rapidement dans l’intestin grêle, parfois plusieurs fois au cours du repas s’il est dans le cas d’une alimentation fractionnée.


La conformation de l’estomac : 

L’intérieur de l’estomac est recouvert de deux muqueuses différentes qui lui confère deux propriétés distinctes.

> La muqueuse glandulaire ou peptidique : 

Cette muqueuse est composée de glandes qui sécrètent différentes molécules au pH acide. Ces dernières ont pour but de digérer les aliments qui se trouvent au sein de l’estomac afin de faciliter leur assimilation dans l’intestin.
Cette muqueuse est heureusement tapissée d’un mucus qui permet de protéger les propres cellules de l’intestin de ces molécules au pH acide qui risqueraient de tout bonnement digérer l’intérieur de l’estomac lui-même ce qu’on appelle un ulcère gastrique.

> La muqueuse non glandulaire :

Cette muqueuse vulnérable tapisse la partie haute de l’estomac nommée le pro-ventricule qui lui-même sert de poche au trop plein de gaz lors de la digestion des aliments. Il est important de noter que cette muqueuse n’est pas tapissée du mucus protecteur, ainsi elle est très vulnérable en cas de contact avec les molécules au pH acide sécrétées par la muqueuse glandulaire. Son altération est caractéristique de l’ulcère gastrique.

> La margo plicatus :

La margo plicatus est une ligne saillante qui délimite la muqueuse glandulaire de la muqueuse non glandulaire. 

Les fonctions de l’estomac : 

L’estomac assure trois fonctions principales :
– Stockage
– Digestion
– Formation du chyme

> Stockage

La fonction la plus importante de l’estomac est de stocker la nourriture avant qu’elle soit larguée dans l’intestin. Sachant que c’est le site principal de la digestion et de l’assimilation, il est necessaire que la nourriture soit stockée temporairement.

> Digestion 

L’estomac sécrète de l’acide chlorhydrique (HCl) ainsi que des enzymes digestives afin d’attaquer les protéines pour une meilleure assimilation.

> Formation du chyme 

Par différentes contractions, un effet de brassage est mit en place. Les aliments au sein de l’estomac sont alors pulvérisés mécaniquement et attaqués chimiquement par les sécrétions gastriques, formant une mixture appelée le chyme avant d’être déversée par la suite dans l’intestin.

Les pathologies digestives :

Les principales affections qui peuvent toucher l’estomac sont les ulcères gastriques et les dilatations gastriques.

Les ulcères de l’estomac sont des plaies profondes au sein de la muqueuse interne de l’estomac concernant généralement la muqueuse non glandulaire qui est plus fragile que la muqueuse non glandulaire.
Les ulcères gastriques sont une conséquence d’une acidité trop importante et prolongée dans l’estomac. Il peut y avoir de nombreuses causes à cette pathologie mais le jeûne prolongé, le stress, l’apport insuffisant de fourrage et l’apport trop conséquent d’amidon par les concentrés sont les principaux facteurs de risque de l’ulcère gastrique.

La dilatation gastrique est quant à elle une distension anormale et douloureuse de l’estomac principalement due à de trop gros repas de concentrés ou à des repas trop riches en glucides fermentescibles car ces derniers vont, lors de la fermentation dans l’estomac, produire beaucoup trop de gaz.

Il existe d’autres pathologies, il est présenté ici seulement les deux principalement observées.

Ce qu’il faut retenir :

L’estomac du cheval est une seule poche de faible capacité qui est vulnérable et pourtant essentiel pour le bon déroulement de la digestion.

Les principales pathologies qui touchent cet organe sont les ulcères gastriques et les dilatations gastriques qui sont toutes les deux très douloureuses.

Ainsi, l’alimentation est un facteur non négligeable si vous souhaitez que votre cheval n’ait pas de conséquences graves au niveau gastriques qui lui seraient non seulement douloureuses mais également irréversibles.

Bibliographie :
> Barone – Tome 3 – Splanchnologie – 1997 > (pour l’acheter, cliquez ici)
> Lauralee Sherwood – Physiologie Animale – 2016 > (pour l’acheter, cliquez ici)


J’ai rédigé rien que pour vous une petite fiche mémo au format PDF que vous pourrez imprimer afin de garder l’essentiel de cet article avec vous en cas de besoin.
Clique juste ici pour la télécharger !



Laisser votre avis